Isidore Hibou – Strasbourg art photography 2022

Les premières fois

Depuis quelques années, je collectionne le premier numéro des séries de maquettes à construire, vendues chez le marchand de journaux. J’aime leur clinquant promotionnel (« 1 euro seulement », voire moins) et l’engagement qu’il suppose pour posséder l’objet final, pièce après pièce, semaine après semaine. Je photographie ce premier élément, mais je ne vais jamais au-delà du premier numéro car je sais que chaque exemplaire suivant coûte de plus en plus cher, et je n’aimerais pas me retourner en m’apercevant que l’accumulation de ces breloques m’a coûté une petite fortune, que je me suis laissé happer par l’idée de construire un énième bibelot inutile qui mériterait trop d’efforts – et pour quoi faire ?
Un des éditeurs célèbres de ces séries a pour nom « éditions Atlas » et l’on sent déjà le poids du monde qu’il cherche à nous faire porter. Trop lourd pour toi, petit, trop lourd.
Arrêtons-nous aux premières fois avant qu’elles ne dégénèrent en lassitude et compromissions. Ce sont des totems qui s’écroulent dès qu’on les effleure, et c’est parce qu’on les perd pour toujours qu’on y pense encore. La ville inconnue dont tout est découverte, tâtonnement et danger avant d’en trop connaître les rues. La langue étrangère qui n’est que musique avant d’en saisir le sens. Et toutes les choses intimes, encore, avant de devenir banales. Les premières fois sont la condition de nos futures lassitudes, mais elles ne coûtent presque rien. « 1 euro seulement chez votre marchand de journaux ».

Son lieu d’exposition :
Son site web : Isidore Hibou

Ses œuvres

« Les premières fois » by Isidore Hibou – 10 photographies 30×30 cm.
Prix 320 Euros chaque – Acheter cette œuvre
%d blogueurs aiment cette page :